Services aux navires

Accueil / Services aux navires

Services aux navires

  • Position Lat 43° 01 N – Long 003° 03’ E.
  • Cartes marines BA charts N° 1705 et 2114.
  • Le port est agréé ISPS.
  • Marchandises dangereuses : la classe IMO 1 n’est pas acceptée.
  • Pilotage obligatoire pour tous les navires de plus de 45 m et pour ceux transportant des marchandises dangereuses.
  • Temps de passage de rade à quai inférieur à 1 heure.
  • Le port est entièrement clôturé et contrôlé par un dispositif de vidéo-surveillance.
  • Gardiens 24/24.

Capitainerie

Port-La Nouvelle étant un port régional, la Capitainerie dépend à la fois de l’Etat et du Conseil Régional du Languedoc-Roussillon. Pour l’Etat, elle veille à la police du plan d’eau (régulation du trafic), à la réglementation sur les matières dangereuses transitant par le port, à la définition des mesures de sécurité et de sûreté et à l’accueil des navires en difficulté.

Pour le compte de la Région, elle gère l’attribution des postes à quai et le placement des navires, elle coordonne l’ensemble des services portuaires (pilotage, remorquage…), elle définit la police de l’exploitation portuaire et veille à la conservation du domaine public maritime (prévention des risques et des pollutions, vérification de la protection des ouvrages…).

shadow
shadow

Pilotage et lamanage

Les pilotes maritimes sont commissionnés par l’Etat afin d’assister les capitaines pour la conduite des navires à l’entrée et à la sortie des ports, dans les ports et rades.
Le pilote, expert de la manœuvre des navires, a une parfaite connaissance des lieux et des règles de navigation locales. Si sa mission principale reste le pilotage des navires, le pilote, conjointement avec les autorités maritimes, contribue à la gestion du trafic dans les zones côtières et les chenaux d’accès avec pour objectif d’assurer la sécurité, la protection de l’environnement et la fluidité des mouvements de et vers les ports.

La zone de compétence des Pilotes de Port-La Nouvelle / Port-Vendres, qui s’étend de l’embouchure de L’Aude à la frontière espagnole, comprend les zones de pilotage obligatoire de Port-La Nouvelle et de la Côte Vermeille.

Le pilotage est obligatoire à l’intérieur de ces deux zones pour tous les navires transportant des marchandises dangereuses ou dont la longueur hors tout est supérieure ou égale à 45 mètres.

Afin de servir au mieux l’industrie portuaire, les pilotes opèrent 24 heures sur 24, pratiquement en toutes circonstances, en fonction de la taille et du type des navires ainsi que des conditions météorologiques. A Port-La Nouvelle, le service du lamanage est intégré au pilotage. Les opérations sont réalisées en parfaite coordination.

Remorquage

La Société Nouvelloise de Remorquage (SNR) exerce l’activité de remorquage à Port-La Nouvelle depuis trente ans (15 avril 1982). Elle assiste les navires dans leurs manœuvres d’accostage et d’appareillage en collaboration avec les services du Pilotage, du Lamanage et de la Capitainerie. La SNR participe à la sécurité du port et à la sauvegarde des installations portuaires et sur rade.

Ses équipes sont mobilisables quasi immédiatement. Le service est assuré 365 jours sur 365 et 24 Heures sur 24 avec un préavis de seulement 30 minutes.

La Société est à même de gérer et de mettre en place des barrages antipollution, comme de participer à la lutte incendie, avec le personnel formé au CÈDRE de Brest et les Marins pompiers de Marseille, ainsi que le transport de vivres et de personnel.

shadow

Tous les membres de la Société Nouvelloise de Remorquage possèdent le Médical 2, le PSE1 (diplôme de premier secours en équipe de niveau 1) et le PSE2 qui est plus spécialisé dans le brancardage. Enfin, la S.N.R. assure, en partenariat avec le Lycée maritime de Sète, plusieurs modules de formation à la navigation.

La SNR possède un remorqueur de 12 tonnes de capacité de traction aux crocs (GRIBI), un deuxième d’une capacité de 22 tonnes (AEOLOS) et une embarcation pour tous types de travaux maritimes (balisage de plage par ex). Les deux remorqueurs permettent d’assurer une sécurité pour le port et ses infrastructures du fait de leurs capacités de lutte incendie : 180 m3/heure pour le GRIBI, de 600 à environ 1 500 m3/h pour l’AEOLOS.

La Société Nouvelloise de Remorquage (SNR) exerce l’activité de remorquage à Port-La Nouvelle depuis trente ans (15 avril 1982). Elle assiste les navires dans leurs manœuvres d’accostage et d’appareillage en collaboration avec les services du Pilotage, du Lamanage et de la Capitainerie. La SNR participe à la sécurité du port et à la sauvegarde des installations portuaires et sur rade.

Elle propose également des services offshore.

touline_JIFMAR
shadow

Services offshore

La Société JIFMAR OFFSHORE SERVICES offre une large palette de services maritimes : inspection, maintenance et réparation de surface ou sous-marine, gestion de projets, offshore pétrolier et parapétrolier, éolien en mer, assistance aux travaux maritimes, services de R.O.V, maintenance de terminaux etc. Elle possède plusieurs navires, des barges, des robots sous-marins et de nombreux équipements spécialisés.

A Port-La Nouvelle l’entreprise intervient pour l’accostage des pétroliers au sealine (mise en place des navires, amarrage, connexion, surveillance, sécurité, assistance anti-pollution). JIFMAR OFFSHORE SERVICES possède plusieurs agences en France ainsi qu’en outre-mer et à l’étranger (Mayotte, Algérie, Etats-Unis).

Consignataires de navires et Courtiers d’affrètement

Les armateurs ne disposent pas d’un bureau dans tous les ports du monde, ils délèguent leurs intérêts, le temps de l’escale ou via un contrat pluriannuel, à des représentants : les agents maritimes aussi appelés agents consignataires de navires. A ce jour, le Port de Commerce de Port-La Nouvelle n’accueille pas de lignes régulières. Ses activités sont entièrement opérées avec des navires affrétés. Dans la rubrique « Annuaire professionnel », vous trouverez la liste des agents et courtiers d’affrètement installés sur le port.

shadow

Seamen’s club

La Mission de la mer est une association (loi 1901) accueillant les marins du commerce lors de leurs escales.
Grâce à une équipe de bénévoles qui disposent d’un foyer et d’un véhicule, les marins peuvent faire des courses, téléphoner à leurs familles, rencontrer d’autres personnes et se familiariser avec la ville de Port-La Nouvelle et ses commerçants.

L’équipe de la Mission les assiste aussi dans leurs démarches administratives. Respecter les marins du commerce est toujours un atout supplémentaire pour un port.